# 🌍 — IRL

Gxrls Revolution – Le Web3 pour toutes et tous

Par Dominique PRASIVORAVONG , le 7 novembre 2022 - 7 minutes de lecture

Le Web3 regorge d’initiatives en faveur de l’inclusion. Les valeurs fondamentales sur lesquelles reposent Bitcoin et rapidement, l’écosystème qui s’est formé, en sont sûrement propices.

Cependant, la réalité reste loin des idéaux et même dans le Web3, les disparités restent grandes.

Ainsi, nous vous parlons aujourd’hui de « Gxrls revolution », qui comme son nom l’indique, contribue à visibiliser et à valoriser le travail des femmes et des personnes non binaires dans le web3.

Gxrls revolution : pourquoi ?

Commençons par un état des lieux sur la place des femmes dans le monde du travail, dans la tech et dans la culture :

Informations générales :

  • Plus souvent diplômées de master que les hommes (58% de femmes VS 42% d’hommes), les femmes sont moins bien insérées 30 mois après le diplôme : 63% VS 75%
  • Les écarts de salaires entre les femmes et les hommes demeurent importants :
Source : Etude 2021 du Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes
  • Dans le secteur privé, plus les salaires sont hauts, moins les femmes sont présentes :
Source : Etude 2021 du Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes

Dans la tech :

  • On compte 56% de femmes en 1ère générale au lycée en 2020 et seulement 2,9% en spécialité Numérique et Sciences Informatiques post-Bac : les lycéennes se détournent très tôt des filières du numérique
  • Les femmes sont sous-représentées dans les métiers du numérique : 23% de femmes contre 77% d’homme
  • Février 2022 : 106 hommes sur 120 décideurs dans la French Tech, 0 femmes dirigeante dans les 40 premières start-ups, seulement 14 dans le Next 120
  • En France, la part des femmes diplômées de la tech et du numérique baisse, alors que l’Europe connaît une hausse :
Source : Etude 2021 du Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes

Dans l’art et la culture

  • Les femmes représentent les 2/3 des étudiant(e)s de l’enseignement supérieur culture, mais seulement 4 personnes sur 10 en emploi dans les professions culturelles :
Source : Etude 2021 du Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes
  • En 2019, toute période confondue, la part des ventes des artistes femme représente 2% du marché de l’art :
  • Fin 2021, les artistes femmes ne représentaient que seulement 16% des ventes de NFT sur la plateforme Nifty Gateway
  • Fin 2021, dans tous les domaines, les artistes femmes obtiennent moins de récompenses que les hommes :
Source : Etude 2021 du Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes
  • Elles sont également moins visibles que les hommes :
Source : Etude 2021 du Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes

Face à ce constat, Gxrls Revolution s’implante dans l’écosystème Web3. Le secteur est encore très jeune et en se manifestant tôt, les écarts pourraient se réduire plus rapidement.

Surtout qu’aujourd’hui, on assiste à une réelle pénurie de talents dans la tech et qu’il n’a jamais été aussi simple de faire connaitre son travail d’artiste.

Gxrls Revolution veut donc soutenir les femmes et les personnes non-binaires, dans un moment particulièrement propice à la réussite de toutes et tous, WAGMI !

Gxrls revolution : c’est qui ?

Le projet est porté par deux co-fondatrices : Annelise Stern, aka @ARTGIRLS8 et JessyJeanne, aka @Jessy_jeanne.

Annelise est la fondatrice de ART GIRLS, une galerie d’art itinérante qui propose depuis 2020 une programmation d’expositions, d’événements et de conférences autour du « female gaze(s) ». Courant 2023, ART GIRLS ouvrira en banlieue parisienne un grand lieu dédié à la création numérique, à la performance et à la photographie.

Diplômée d’un Double Master en Histoire de l’art et en Études du genre en 2022, elle est entrepreneure mais également auteure d’un livre « Les questions bêtes de l’art », une introduction à la philosophie de l’art.

JessyJeanne est une artiste mais également une entrepreneure, porteuse du projet de DAO « Art From Future ». AFF est une communauté d’artistes, d’entrepreneurs, de penseurs, de novices qui brise les silos entre le monde de l’art et les nouvelles générations grâce au web3. Sa mission est de redéfinir la façon dont les artistes ont accès à l’éducation, aux opportunités artistiques et gagnent leur vie sans avoir besoin d’intermédiaires ou de gatekeepers.

Elle a plongé dans les NFT en 2021 et son travail est teinté d’un style « girly trash », qui raisonne comme un coup de semonce contre ceux qui divisent plutôt que rassembler : pourquoi ne peut-on pas être artiste et girly ? Pourquoi doit-on fatalement être masculine si on revendique l’égalité des sexes ? Être girly signifie t’il être forcément futile ?

Issue de la promotion Master Art 2015 de la Haute Ecole des Arts du Rhin et diplômée d’un Msc à l’ESCP en Management des activités culturelles et artistiques en 2019, Jessica a été exposée en France mais aussi en Chine, à Singapour et au Royaume-Unis.

In fine, une équipe robuste, aux backgrounds riches et à la formation solide !

Gxrls revolution : c’est quoi ?

L’ambition est clairement affichée :

« En mission pour embarquer plus de femmes (gxrls) dans le web3, en France et dans le monde. Nous fournissons des services de curation, de création de contenu et un accompagnement dans les NFTs pour les galeries d’art, les artistes et les collectionneurs.

On a mission to onboard more gxrls into web3. In France and around the world. We provide curatorial services, content creation, and NFT consultancy for art galleries, artists and collectors. »

Pour ce faire, plusieurs moyens :

  • Un Discord
  • Une webserie sur YouTube : Girlsplaining
  • Des workshops en français et en anglais à destination des artistes et collectionneurs
  • Des statistiques sur la place des femmes dans le Web3
  • Un catalogue qui présente le travail de 100 artistes femmes à suivre dans les NFTs (sortie le 14.11.2022)

Tous ces formats suivent un triple objectif :

  1. Visibiliser le travail des artistes femmes dans le web3
  2. Onboarder davantage de femmes dans le web3
  3. Créer une communauté autour du travail des artistes femmes dans le web3

Aujourd’hui regroupé en collectif, ouvert à tous, Gxrls Revolution est une initiative ambitieuse en faveur de l’inclusion.

Elles s’apprêtent à livrer un premier travail de longue haleine : un catalogue qui recense 100 artistes femmes dans le Web3. Illustré, commenté, en deux langues (dans un premier temps) et avec la biographique de chaque artiste, c’est une sortie à ne pas manquer !

Ce catalogue a été co écrit et réalisé avec 3 autres curatrices :

  • Joséphine Louis, Fondatrice de la Funghi Gallery
  • Léa Duhem, Auteure du mémoire « Un monde aux mains des artistes ? La blockchain et les NFTs comme outils d’émancipation du marché de l’art contemporain : perspectives et limites d’une utopie (2014-2022) »
  • Marie-Odile Falais, Créatrice de contenus culturels

HelloToken ne manquera pas de vous tenir informé de sa sortie !

Lien(s) utile(s)

Site internet de Gxrls Revolution

Instagram de Gxrls Revolution

Instagram de Art Girls

Instagram de Art From Future

Etude 2021 du Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes

Dominique PRASIVORAVONG

Geek depuis (trop) longtemps, 1er PC : 286 à 16Mhz 🚀 Artiste martial (Taekwondo BB 🥋, Muay Thaï 🥊) #Sport #Bagarre. Amateur de tocantes ⌚ Accessoirement double profil Finance/RH 🤓 Trop curieux pour être simplement ce qu'on attend de moi.

Voir les publications de l'auteur

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.